07/05/2018

La chapelle nouvelle est arrivée!


A l'été 2011, la population thudinienne s'est levée pour réclamer le sauvetage de la chapelle des Soeurs grises. Cette mobilisation citoyenne massive a incité les autorités locales à revoir leur position extrême sur cet édifice remarquable. De la démolition pure et simple, elles se sont inscrites dans un projet de rénovation. Si les débuts ont été difficiles entre cet élan populaire et la majorité de l'époque, celle-ci a eu l'intelligence d'amender son positionnement.

Près de six ans après, le Collectif citoyen ne peut que sincèrement se réjouir de l'aboutissement de la première phase: la réhabilitation de l'enveloppe extérieure.

Prochainement, l'Institut Notre-Dame prendra le relais en s'attaquant à l'aménagement intérieur.

Longue vie à la chapelle Sainte-Elisabeth, longue vie à notre chapelle!

15/12/2017

Oratorio de Franz Liszt

En 1864, Franz Liszt, illustre compositeur hongrois, a consacré un oratorio à la légende de Sainte Elisabeth, patronne de la Hongrie. Bonne écoute!


21/10/2017

Travaux en cours


En six mois, le chantier a bien avancé. Outre la maçonnerie extérieure quasi-finalisée, nous vous invitons à constater les travaux en cours sur la toiture avant la pose de la menuiserie extérieure.


Sous peu, le gros oeuvre sera finalisé et l'Institut Notre-Dame prendra le relais afin d'assurer les aménagements intérieurs.

Beau partenariat au service du patrimoine thudinien.




Quelle allure, ce clocheton!

09/04/2017

Métamorphose!

Cette fois, ça y est! Oui, oui, vraiment... La métamorphose tant attendue de la chapelle Sainte-Elisabeth dite "des Soeurs grises" est en cours. Avant de se faire une beauté, la chapelle se met à nu.
 


29/11/2016

Cafouillage autour du mobilier

En juin 2014, prétextant l’urgence, le Collège communal décidait de vendre le mobilier (deux confessionnaux, trois bancs, un tabernacle en bois et six radiateurs en fonte) à un antiquaire de Bouffioulx.

A une encablure du commencement du chantier, s’apercevant que le mobilier n’a jamais quitté la chapelle, qu’il s’est encore un peu plus dégradé et que l’antiquaire a fait faux bond, le Collège a décidé de solliciter l’aide de Jean-Pierre Marchal de Wood Fashion alors même qu’il y a deux ans, son offre avait été jugée « peu réaliste ».

Vu l’urgence, Jean-Pierre Marchal assisté du Collectif citoyen tentera, autant que faire se peut, de sauvegarder un maximum d’éléments.

Décidément, aucun avatar n’aura été épargné à la chapelle et son patrimoine mobilier...